Nos arguments

Ce projet inédit menace les intérêts de l’école ainsi que sa mission ! Voici nos arguments contre.

  • Historiquement, l’école fut créée pour former les haut fonctionnaires et cadres militaires de la nation. Cette mission, malgré la diminution du nombre de places dans les grands corps à la sortie de l’école, n’a pas changé. 45 ingénieurs des corps sont issus chaque année du cursus polytechnicien et beaucoup sont voués à travailler pour les grandes entreprises françaises. La formation, payée par l’état et destinée à le servir, ne doit pas être menacée par des intérêts privés.
  • Le futur bâtiment se situe au coeur du campus, à 50 mètres du réfectoire et moins de 200 mètres des logements. Cette position confère à Total un grand pouvoir d’influence sur les étudiants.
  • Total est à ce jour la seule entreprise dont l’installation au centre du campus est prévue. Cette exclusivité pose question.
  • La construction de ce bâtiment illustre la stratégie de lobbying exercée par l’entreprise sur l’ensemble du plateau de Saclay. Les difficultés rencontrées par Total dans le recrutement des jeunes cadres l’oblige à utiliser des moyens de recrutement intrusifs.
  • Nous ne voulons pas que la formation polytechnicienne et plus généralement l’école soit associée à l’image de Total ou d’une quelconque entreprise privée.
  • En s’implantant sur le campus, Total veut s’afficher comme une entreprise responsable qui finance la recherche pour le développement durable. Cependant cette image est à l’opposée de la politique menée par l’entreprise (voir la page « À propose de Total »). Nous ne souhaitons pas discréditer l’École polytechnique en nous associant à Total sur ces questions.
capture-d-e-cran-2020-01-23-a-09-20-03